top of page

Skype c’est bien mais...


...ça ne vaut pas de prendre un frère dans ses bras

Ce fut malgré tout Un moment riche.

D’abord, parce que je fus heureux de voir ces Frères hier soir, qui me faisaient cet honneur de m’accorder de leur temps pour ce passage en commission en vue de mon éventuelle réception au grade de Maître Ecossais de Saint André (MESA). Les circonstances sanitaires du COVID obligèrent cette commission à se faire via Skype interposé. Malgré tout je fus heureux de les voir derrière mon écran pour répondre à leurs questions sur ce que les trois premiers grades m’avaient appris et apporté. Je ne m’étais attendu à rien de particulier raison pour laquelle j’avais décidé de ne rien préparer de spécial, ne considérant pas cette commission comme une forme d’examen mais comme l’exercice d’une bienveillance fraternelle désirant seulement s’assurer que j’étais à ce stade près à aller plus avant sur le chemin du rectifié.

Je ne fus pas déçu de ce choix car il s’avéra que les réponses du Cœur sont celles qui parlent au Cœur . Pour moi, la Franc Maçonnerie a trop souvent le défaut de vouloir tout intellectualiser, employant des langages précieux ou souhaitant mettre en avant une certaine érudition . Mais la maçonnerie est au contraire selon moi cette rare institution qui peut réunir des personnes d’univers différents, si différentes de par leurs cultures, leurs origines, leurs expériences … cette vocation à réunir ce qui est épars. Je serais tenté de dire qu’ une rare exception à cette nécessité de la différence des Frères dans une Loge réside sans doute dans l’obligation qui est faite à minima dans ma Loge (et cela devrait être vrai dans toutes les loges travaillant au Rite Ecossais Rectifié) à ce que les Frères soient Chrétiens, ou, à minima, souhaitant le devenir. Ceci à des fins de véritablement vivre un rituel de l’intérieur, par le cœur justement, par opposition à un vécu cérébral qui pour sûr n’apporterait que partiellement sa Lumière… ET de s’y sentir bien aussi bien sûr ; comment en effet pourrait-on vivre sereinement l’appartenance à la Franc Maçonnerie rectifiée en étant fidèle à une autre religion du Livre… ? Il y aurait là nécessairement une trahison de l’une ou de l’autre des croyances qui rendrait le frère mal à l’aise dans sa pratique de part et d’autre.

Ce fut donc avec le cœur que je me présentais à cette commission « MESA » sans inquiétude ou appréhension, avec cette conviction que les Frères qui la composeraient exerceraient dans la bienveillance et l’application des vertus une décision qui serait forcément la bonne. La vie, et la vie maçonnique en particulier sont un chemin qui mène d’un même point à un point identique tous les hommes. Le parcours est plus ou moins ardu , rapide ou semé d’embûches mais il doit s’accepter et se faire à son rythme, et rien ne sert de se précipiter . Je ne fus pas surpris de la teneur de cet échange car il s’agit bien d’un échange plus que d’un interrogatoire. Je ne rentrerai pas ici dans le détail des questions qui me furent posées car elles sont du domaine du secret que le serment nous impose mais j’eus le bonheur de les recevoir comme autant d’opportunités à me les poser à moi-même pour exprimer ce que les rituels des trois grades faisaient résonner en moi .

Ce fut un riche échange et une issue favorable. Merci mes frères pour votre écoute et votre fraternité.

76 vues

コメント

5つ星のうち0と評価されています。
まだ評価がありません

評価を追加
bottom of page